III/ Les différents types de prothèses.

De nos jours, il existe de nombreuses prothèses dans le monde, toutes construites sur des modèles semblables. Elles sont en effet bionique, mues par des machines, ou esthétiques, sans machines, moins lourdes mais peu fonctionelles . 

a) Le fonctionnement du bras bionique.

 

Les mouvements de notre corps sont controlés par notre cerveau, qui envoie des signaux aux nerfs. Ces derniers les relaient automatiquement aux muscles. Chez les amputés, cette communication n'existe plus, et c'est ce que les scientifiques ont voulu rétablir.


Nous nous demandons donc comment le bras bionique fait-il pour récupérer les information nécessaires à son mouvement ?


Le bras bionique est controlé par le cerveau :

Une puce électronique située dans l'avant bras, permet de relier la connection entre le cerveau, les signaux nerveux et la prothèse grace à une transplantation de nerfs. L'ordinateur peut donc accèder à l'information neurologique une fois les nerfs réacheminés et munis d'électrodes.

Comme les moteurs de la prothèse sont commandés par les signaux myoélectriques envoyés par le cerveau aux muscles restants au dessus du membre amputé, ils peuvent permettrent des mouvements différents et complexes simultanés.

Les terminaisons nerveuses, originellement du bras, sont déviés et rattachées aux muscles du toraxe du patient. C'est ici que les scientiffiques vont placer différentes lectrodes afin de capter les influx nerveux provenant du cerveau en direction du bras disparu.

La puce électronique est chargée d'intepréter les centaines de signaux électriques, et de commander les différents mouvements de la prothèse.

Le principe utilisé est le suivant : même si le membre est amputé, le cerveau n'oubliera pas sa fonction, la mémoir de ce qu'il effectuait. Il s'agit de " la mémoire de procédure" .

Ainsi, au niveau de l'épaule il existe également de nombreux micro-capteurs qui transmettent également les informations envoyées par le cerveau.

Par la suite, ce sont les batteries et les microprocesseurs qui prennent le relais pour faire fonctionner le bras articulé de la meillleur façon possible.

Cependant, l'accessibilité du bras bionique n'est pas facile comte tenu de son prix très élevé qui avoisine les 60 000 dollars. Il n'est pas encore produit en France.

La recherche et développement dans le domaine du bras bionique s'oriente vers :


  • La combinaison de nouveaux matériaux résistants, légers et bien acceptés par l’organisme

  • Le changement des batteries actuelles pour de nouvelles batteries légères autonomes et faciles à charger

  • La possession de moteurs robustes et peu consommateurs

  • Une maitrise plus importante du controle neuronal pour oublier la prothèse et éviter les rejets.

  • L’aspect plus esthétique par une peau et des poils artificiels pour apporter une touche plus naturelle.

  • L’utilisation de capteurs myoélectriques de la taille d’un grain de riz des IMES (Ingestables Myoélectric Sensor) afin de rendre le bras plus compact.

  • D’avoir des dizaines de capteurs et de puces capables de capter les signaux neuronaux

  • Et surtout la perception de nouvelles sensations, ce qui permettra une totale équivalence entre le membre réel et le bras artificiel.

     Nous pouvons observer ici un schéma du bras bionique.

    Schéma du bras bionique

 b) Les prothèses esthétiques.

 

 

Les prothèses esthétiques sont généralement choisies par leur porteur pour plusieurs raisons. Ces derniers ne supportant pas les prothèses mécaniques, trop lourdes, ou trop peu réalistes, ils préfèrent s'orienter vers des prothèses dites passives, n'ayant pas d'autre but que de cacher l'handicap.

 

  1. La composition de ces prothèses :

 

Les prothèses esthétiques sont composées de trois éléments 

  • Le gant esthétique, qui s'enfile sur l'emboîture, fabriqué en pvc (plus solide et moins chers) ou en silicone ( plus cher mais plus réaliste et esthétique)

  • L'emboiture, fabriquée avec de la raisine ou des matériaux dits " thermodursissables " ( Ils passent d'un état peu solide à un état très solide sous l'action de la chaleur ). Elle est faite sur mesure à l'aide d'un moulage en plâtre pour garder l'emprunte du moignon. Il s'agit du revêtement de la surface interne.

  • La main interne, qui est composée d'une mousse à très haute densitée qui permet de donner sa forme extérieur au bras. Elle est donc faite sur mesure. D'autres matériaux, moins communs peuvent-être utilisés comme le silicone ou le pvc.

Pour plus de confort, pour les enfants en général, une chausette de laine tricotée est placée sur leur moignon pour éviter trop de frottement.

 

 

  1. L'utilisation des prothèses esthétiques

Comme vu précédemment, les prothèses à but esthétique n'ont pas de mécanique perfectionnée. Elles ne sont là que pour les personnes privilégiant l'esthétique en acceptant d'avoir des possibilités fonctionnelles limitées comme soutenir des objets ou soulever un sac par exemple.

Cette prothèse est comparée aux prothèses myoélectriques et mécaniques sont plus légère et souples, et apportent un confort bien plus grand à la personne la portant.

De plus, le gant esthétique recouvrant la prothèse est facilement remplaçable, il est donc possible de changer de couleur de prothèse l'été pour s'adapter à une peau plus bronzée.

Les prothèses esthétiques sont destinées à des types d'amputations particuliers : amputation du bras, de l'avant-bras, de la main et des doigts.

Il éxiste également des finitions esthétiques pour les patients recherchant un niveau de détail très poussé, consistant à mouler le membre opposé afin d'obtenir une réplique parfaite.

Le patient devra néanmoins entretenir quotidiennement sa prothèse selon les directives de son prothésiste. Une visite anuelle chez son prothésiste est donc conseillée, mais le patient ne doit pas hésiter à solliciter son médecin ou son prothésiste si il a une question.

 

  1. L'obtention d'une prothèse esthétique

 La prothèse est une aide la plupart du temps indispensable à la réinsertion socioprofessionelle du patient mutilé, répondant aux besoin psychologiques et fonctionnels du patient amputé.

Sur le site des prothèses esthétiques Pillet, nous pouvons lire cette citation : « Paraître enfin comme tout le monde avec deux mains et pouvoir s’en servir en public ».

Même si les prothèses esthétiques restent moins chères et plus accessibles que les prothèses bioniques, leur prix peut toujours atteindre un prix exorbitant, et parfois ne sont pas intégralement remboursées. 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site